Ce qu’on appelle la voie optimale est la voie à utiliser lorsqu’on s’est engagé à faire les choses comme il faut.

Comme cette voie est celle qui exige des personnes qui l’empruntent un savoir-faire à la mesure de l’importance des enjeux en cause, elle oblige ces personnes à faire en sorte que leur savoir-faire soit réaffûté en fonction de chaque nouvel enjeu. C’est la seule façon de rester dans le coup! C’est à ce prix que l’optimal est respecté.

Au-delà de leur savoir-faire, les personnes qui choisissent cette voie doivent être aptes à se voir dans le cœur de l’action. Or, la seule façon d’y être est de ne pas en sortir! Rester dans le feu de l’action est une qualité rare de nos jours. Cependant, sans cette qualité, les gens se laissent happer par le manque de maîtrise caractéristique de ce qui n’a pas encore été assimilé.

C’est grâce donc à la maîtrise de toutes les facettes de l’optimal que les personnes qui empruntent cette voie sont capables de réaliser ce qu’elles entreprennent dans l’idée de servir l’intérêt général. C’est en cela que cette voie est optimale!